Installation d'un serveur HP Proliant Microserver (partie 2/2)

Catégorie : Hardware Écrit par Milosz Szot

Niveau : débutant

J'ai passé beaucoup de temps à étudier la mise en œuvre du HP Proliant MicroServer N40L, parce que je voulais éviter les surprises : une fois le matériel commandé, il n'est pas possible de revenir en arrière, et d'expérience, les imprévus coûtent cher !
L'installation s'est déroulée sans problème majeur et sans surcoût, comme convenu.

J'en décris les étapes dans cet article.

"Si vous échouez à vous préparer, préparez-vous à échouer" - Benjamin Franklin

Dans la première partie du dossier, j'ai détaillé quels choix j'avais fait, et pourquoi. J'ai bien-sûr choisi en fonction de mes critères personnels, qui pourraient ne pas être les vôtres.

L'article d'origine : Installation d'un serveur HP Proliant Microserver (partie 1/2)

Assemblage

Comme vous pouvez le voir, HP a choisi de fixer les vis supplémentaires sur la porte du serveur, ce qui est malin. Une clé Torx est fournie. Très pratique, vous n'aurez besoin que d'un tournevis cruciforme pour assembler le serveur.

Une vis derrière le serveur vous permet de retirer la partie supérieure du serveur (partie supérieure de la photo)

Pour insérer les cartes PCI Express, il faudra dévisser la carte-mère de son support via les deux vis bleues que vous pouvez apercevoir sur la partie inférieure de la photo.
Ensuite, vous débrancherez le gros câble d'alimentation qui court (hélas !) le long de la façade.

Gros plan :

Ce qui vous permettra de faire glisser l'intégralité de la carte-mère hors de son support, pour fixer les éléments.

Il faudra aussi enlever les deux lamelles qui servent à protéger les ports PCI Express. La fixation est très facile à enlever, et à remettre. A vrai dire, il n'est même pas nécessaire de visser les cartes, bien que je l'aie fait.

Voici la carte réseau Intel Gigabit CT (EXPI9301CTBLK). Elle est livrée avec deux lamelles différentes, selon que vous ayez à la fixer dans un support demi ou pleine hauteur. Les lamelles sont fixées sur la carte par deux petites vis.

Le disque SSD SanDisk SDSSDP-064G-G25 est petit, compact, léger.

Et voici les disques Western Digital Caviar Red

Ainsi que les deux barettes de RAM, de 4GO chacune (il n'y a que deux emplacements DIMM, pour rappel)

Puisque nous avons enlevé la partie supérieure du serveur, nous pouvons accéder à l'emplacement CDROM.
J'ai fait courir le câble de données SATA à l'intérieur du boitier, à partir du contrôleur. J'ai aussi ajouté l'adaptateur alimentation Molex -> SATA

Puis j'ai fixé le disque SSD sur le boîtier.
Visiblement, la fixation est rudimentaire =P
Mais elle suffit largement, si vous ne déplacez pas le boîtier tous les jours !
L'emplacement fait 5,25 pouces, le disque fait 2,5 pouces. Il aurait fallu acheter un adaptateur 5,25 vers 3,5 pouces, et un autre 3,5 vers 2,5 pouces. Le tout pour un disque SSD, léger, aisément fixable, et qui ne craint pas les vibrations ...

Les fixations des quatre disques durs frontaux sont en plastique, mais remplissent leur office.
Il suffit de fixer les disques grâce aux vis fournies.

Voilà, le serveur est assemblé !
Une clé est fournie pour fermer la porte.
Cela évite les mauvaises surprises, si vous avez des enfants en bas âge ou des animaux de compagnie.

Modification du BIOS

Concernant le bios hacké, il a été crée par DieHard (aka Camiloml), et vous trouvez le sujet original ici :
http://www.bios-mods.com/forum/Thread-HP-Proliant-Microserver-AMI-BIOS-MOD

Le post n°5 permet d'accéder au téléchargement du bios modifié
http://www.bios-mods.com/BIOS/index.php?dir=AMI%2FHP%2F&download=o41072911mod.rar

Pour pouvoir utiliser l'image hackée (fichier .rom), il faut utiliser l'outil fourni par HP, le "System ROMPaq Firmware for HP Proliant MicroServer". Il vous permettra de créer une clé USB bootable. Il suffira alors de remplacer le fichier rom se trouvant sur la clé par celui fourni par DieHard.
http://h20565.www2.hp.com/portal/site/hpsc/template.PAGE/public/psi/swdDetails/?lang=en&cc=th&sp4ts.oid=4248029&swItem=MTX_5f1ea852aba841bc8a9b03e298

Je rappelle que cette manipulation n'est pas sans risque, et qu'elle pourrait rendre votre serveur totalement inutilisable !
Je ne peux en aucun cas être tenu responsable des dégâts.

 

Une fois le bios hacké, vous avez droit à un ensemble de nouvelles options, très appréciables.

Il faut alors sélectionner un ensemble d'options dans le bios :
Menu Chipset => Southbridge Configuration => SB SATA Configuration :
OnChip SATA Channel [Enabled]
SATA Controller Mode [AHCI] - permet de désactiver le RAID au profit de l'AHCI
SATA IDE Combined Mode [Disabled] — par défaut, les ports 4 & 5 n'utilisent pas l'AHCI, à cause du mode "combiné", qu'il faut désactiver
SATA ESP on all PORT [Enabled](2) — tous les ports sont vu comme des ports eSATA, donc externes. Cela permet d'avoir la fonctionnalité hot plug !
SATA Power on all PORT [Enabled]

Menu Advanced => IDE Configuration :
Embedded SATA Link Rate [3.0Gbps Max] - permet de mettre le port SATA CDROM interne en SATA 2

Sauvegardez les paramètres BIOS, et votre serveur est prêt à booter !


Ah, les joies d'une installation FreeBSD ... =)
L'article à l'adresse suivante :
Installation d'un serveur de fichiers ZFS sous FreeBSD

Partager l'article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter